Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/02/2012

Rencontre de deux légendes à Castellon

Pour passionner les foules, la tauromachie a besoin d'événements d'envergure et que ses acteurs quels qu'ils soient sachent parfois dépasser leurs limites.

S'il est un des acteurs de la tauromachie qui a toujours aimé se dépasser, c'est bien le sauteur Landais Nicolas Vergonzeanne.

Gagner 8 titres de Champion des sauteurs de Courses Landaise (record absolu) et être le leader incontesté de la discipline ne suffisait pas à ce caractère de battant .

En 2003, il saute au-dessus d’un toro de Victorino Martin lors d’une corrida à Dax, toro toréé par Stéphane Fernandez Meca.

Puis en 2004, il élargit sa renommée bien au delà des arènes de Gascogne en partant à la conquête des plus grandes arènes Espagnoles.

En 2005, 2008 et 2009 il a eu le privilège de montrer son talent dans les fameuses arènes de Las Ventas à Madrid. Il a depuis conquis le coeur des plus grandes arènes Ibériques comme Saragosse, Valladolid, Vitora ou Castelllon. Nicolas est d'ailleurs le seul acteur de la course landaise à avoir réussi à ce jour une carrière en Espagne.

Le vendredi 16 mars, il se lancera dans les arènes de Castellon, un défi que lui seul était capable d'imaginer : sauter par dessus le fameux toro "RATON" de la ganaderia Grégorio de Jesus.

Pour mémoire "RATON" est ce que l'on appelle un toro "de corro", c'est à dire qu'il n'est jamais toréé ni sacrifié et est loué de pueblos en pueblos pour les fêtes populaires de la région. Il est aujourd'hui âgé de 11 ans et s'est forgé une véritable légende qui dépasse aujourd'hui amplement les frontières de la comunidad Valenciana.

 

Cette légende noire, il se l'est forgé à coup de cornes. Ces victimes se comptent par dizaines et trois personnes y ont même laissé la vie (en 2006 à Puerto de Sagunto, en 2008 à Valencia et en 2011 à Xativa).
 

Agile, véloce, intelligent et agressif à souhait, on dit de lui que son regard vous glace le sang et si vous osez le défier, mieux vaut avoir un physique et un mental à toute épreuve.

Sa ruse et son agilité font mouche quasiment à chaque sortie et on prétend qu’il aurait malmené plus d’une trentaine de personnes. A chacune de ses sorties, sa réputation fait se remplir les gradins et vider la piste.

Rares sont les recortadores qui osent défier "RATON", personne n'a encore moins imaginé passer au dessus de ses cornes. C'est cet exploit que tentera d'accomplir Nicolas Vergonzeanne ce 16 mars dans les arènes de Castellon.

BRAVO NICOLAS !

J.C